lundi 10 avril 2017

Déclaration de Candidature aux élections législatives de juin 2017



4ème circonscription d'Ille et Vilaine.
                                                                                     Guipry - Messac,    le 7 avril 2017
Déclaration de candidature

J’ai décidé de porter la voix des femmes et des hommes des Pays de Vilaine pour construire avec eux le renouveau de nos territoires; le renouveau pour et dans une République parlementaire dont chacun sait qu’elle est à reconstruire. Nous ne voulons plus de cette république monarchique; dépassée !
Je me présente avec Joëlle Stutzinger, mère de famille. C’est une femme d’écoute. C’est une femme engagée pour la cause environnementale, écologiste sincère et convaincue ; mais d’abord membre de la société civile. Son parcours associatif lui donne toute la légitimité pour cet engagement citoyen. Ensemble, nous porterons la parole des gens, avec leurs préoccupations du quotidien.
Ensemble, nous proposons une ambition à partager avec tous : « Construire ensemble »; Construire un projet participatif, collaboratif et rassembleur.
Nous vous proposons un projet humaniste, démocratique, économique, et écologique. C’est un projet concret pour créer les emplois productifs qui nous font sévèrement défaut; entre autres ici, en Pays de Vilaine. Bien évidemment et nécessairement, ils seront accompagnés par tous ces emplois d’utilité sociale. Ce sont tous ces emplois indispensables : au service
de l’éducation,
-  de la formation professionnelle,
-  de l’action sociale
-  de la santé
et plus largement de la qualité vie, grâce à des services publics de qualité; d’excellence.

Évidemment, nous n’oublierons jamais toute l’attention nécessaire aux métiers du commerce, du conseil et des services; comme tant d’autres activités de la sphère économique ou dit encore par nos économistes : de la sphère « marchande ».

Depuis 2010, la 4ème circonscription d’Ille et vilaine, est très durement touchée par la crise industrielle, agricole et agro-alimentaire. Nous le savons tous. Ces cinq dernières années, j’ai fort peu vu ces candidats présents dans cette campagne législative sur tous ces fronts ouverts par la crise économique ; et par voie de conséquence sociale; comme politique !
Certes le Nord de la circonscription est intégré ou comptabilisé dans les statistiques du bassin d’emploi de Rennes. Il bénéficie d’une dynamique tertiaire que je connais bien. Et même si le chômage est à 8% dans le Sud du bassin rennais (Ce qui correspond au Nord de notre circonscription), les entrées dans le chômage y sont depuis un an plus élevées que les sorties. Il en est de même pour le bassin de Redon dont le taux de chômage est supérieur d’un point (9 %). Pour rappel, dans toute la Bretagne, il est à 8,6 % et 9,7 % en France. Sans y revenir plus que nécessaire, nous subissons dans les pays de Vilaine, comme dans tous les territoires périphériques des métropoles la ségrégation territoriale. J’y développe le contexte dans mon livre - programme législatif. J’ai pris le temps d’analyser les causes et les responsabilités des pouvoirs successifs depuis les années 2000.
Toutefois, si la ségrégation y est moins forte que dans d’autres régions, c’est évidemment le résultat de notre travail d’élus, citoyens et acteurs économiques depuis des années; toujours avec le soutien départemental pour l’aménagement des territoires et le soutien à l’économie locale; que cette économie soit agricole, artisanale ou industrielle.
Aujourd’hui, certains voudraient nous montrer que la politique de solidarité territoriale remonte seulement à ces deux dernières années. C’est une véritable supercherie! Qui oserait les croire? Où se trouve l’honnêteté intellectuelle alors que bien au contraire, nous savons tous que les réformes territoriales ont laissées les intercommunalités seules, face à leur destinée, sans le relais historique et précieux de l’action départementale; L’action départementale solidaire dont ces gens ont acté le démantèlement des compétences à partir de 2015; qu’il s’agisse de l’aménagement du territoire dans toute sa globalité, de l’action économique, ou encore du soutien aux parcours professionnels. Dois-je une fois de plus revenir cet après midi sur le sabordage de l’agence de développement économique Idéa-35 ? sans les nécessaires « amortisseurs » pour nos territoires … Pour demain, ce pourraient bien être là de nouvelles plaies ouvertes, alors qu’il nous faut lutter au quotidien contre la désertification des territoires; entre autres ruraux.
Pour demain, que personne ne se leurre, les régions ne travailleront jamais à ces échelles de proximité, comme les départements ont su le faire durant ces 25 dernières années; toutes gouvernances départementales confondues. Les Régions en ont-elles d’ailleurs les moyens ? De toute évidence, à la lecture des lignes budgétaires la réponse est négative.

Au terme de 22 années de service pour le développement économique territorial, de l’emploi, de la formation et l’insertion à l’échelle communale, intercommunale et départementale, nous présentons avec Joëlle un projet d’avenir, porté par l’optimisme et notre détermination personnelle bien connue. Notre candidature est une « candidature d’engagement ». Elle s’appuie sur des parcours de vie et l’expérience. Notre candidature est en ce sens convaincante et rassurante.
Homme et femme de gauche mais également d’ouverture, d’aucune façon notre candidature se veut clivante.

Depuis 5 ans, j’assume sans réserve ma distance avec ces discours sans lendemain ; teintés de surenchères politiques contradictoires et désolantes; certainement pour mieux cacher tous ces reniements successifs depuis 2012. Certes, nous respectons encore ces personnes, mais il nous faut maintenant agir; faire ensemble; autrement !
Avec Joëlle Stutzinger, nous avons donc décidé de porter une alternative à toutes ces politiques de l'imposture. Nous mettrons l'humain au cœur de nos priorités.
Pour cela, j’écoute, nous écoutons depuis fort longtemps tous les acteurs de la vie locale.
Ainsi, j’ai porté mon diagnostic, j’ai conduit des combats et j’ai écrit un projet. Il est à votre disposition.
C’est un projet participatif et rassembleur. C’est un projet concret pour créer des emplois productifs et d’utilité sociale dans une circonscription terriblement touchée par la crise industrielle, agricole et agro-alimentaire.

Comme tous les gens de Vilaine, nous sommes mobilisés et plus encore pour demain :
           -  pour lutter contre les inégalités criantes,
,              - contre le chômage,            
                     - pour défendre le pouvoir d’achat de toutes les catégories sociales et générations.

Nous défendrons notre modèle de sécurité sociale mutualiste; hérité de nos parents.
La sécurité des biens et des personnes est évidement un enjeu pour tous; nous seront force de propositions en la matière. Pour cela, j’ai l’expérience d’un élu de terrain.

Les défis locaux, nationaux et européens sont immenses. Je suis libre pour agir et je m’y attacherai avec ma suppléante Joëlle Stutzinger.

Philippe Bonnin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire